Piet KUIJKEN piano Erard 1806

Luca MONTEBUGNOLI piano Erard 1806,

Eloy ORZAIZ piano Erard 1806

Marta RAMIREZ violon

Ensemble Hexameron

Ce concert d’inauguration du piano carré Erard 1806 réunit Piet Kuijken (pianiste professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles) et deux anciens élèves d’Edoardo Torbianelli : Eloy Orzayz et Luca Montebugnoli (pianiste, doctorant à l’institut Orpheus de Gant), tous trois désireux de faire partager leurs explorations des répertoires fondateurs du langage pianistique romantique.

 

Paris, Londres et Vienne furent des foyers majeurs dans l’essor du piano.

Les facteurs développaient une esthétique sonore locale - Erard à Paris, Broadwood à Londres, Streicher ou Graf à Vienne -, tandis que les pianistes virtuoses itinérants façonnaient leur « pianisme » à chaque rencontre instrumentale différente.  Sébastien Erard offrit au maître Haydn son grand modèle 1802 à registres qui inspira une nouvelle approche du piano pour Beethoven.

 

Les pianistes itinérants Dussek d’origine bohémienne et Steibelt d’origine prussienne marquèrent durablement la vie parisienne par leur talent et la maîtrise des registres sonores spécifiques à la facture française qui favorisaient une veine pittoresque tout comme un cantabile pianistique raffiné. Parallèlement, l’essor de l’école de piano française, animée par Louis Adam, Hélène de Montgeroult au Conservatoire de Paris, allait former une nouvelle génération romantique avec Kaklbrenner et Hérold.

L’Ensemble Hexameron et Luca Montebugnoli nous feront revivre la Mozartomania des salons du 1er Empire, où l’on écoutait La flûte Enchantée métamorphosée en Mystères d’Isis selon les arrangements de Lachnith ou Steibelt, toute à la gloire des succès de l’Empereur en Égypte.

Vendredi 7 février 2020, 20h - Salle Cortot - Programme

20h : Présentation de la restauration du Piano Carré Erard 1806 par le maître d’Art Christopher Clarke, Luca Montebugnoli, Aurélien Delage et Sylvie Brély

 

Jan Ladislav Dussek : Sonate op.39 nr. 1 en sol Majeur

Louis Adam: “Pastorale” en do Majeur tirée de La Méthode de piano du Conservatoire (1804)

Ludwig Van Beethoven:  Bagatelle WoO52 en do mineur : “Presto”, Allegretto WoO53 en do mineur, Rondo Op.51 nr.2 en sol Majeur

Piet Kuijken, piano

 

Hélène de Montgeroult (1764 – 1836) : Sonate op.2 n° 3 pour piano avec accompagnement de violon

Eloy Orzayz, piano et Marta Ramirez violon

 

- entracte -

 

W. A. Mozart/L. W. Lachnith (arr.) : extraits de Les Mystères d’Isis (La Flûte Enchantée)

D. Steibelt : Fantasia pour piano sur un thème des Mystères d’Isis (Air de Papageno)

J. L. Dussek : Trio op. 65 pour piano, flûte et violoncelle

F. Hérold : Romance du Troisième Concerto pour pianoforte

Ensemble Hexameron, Luca Montebugnoli piano et direction