Edoardo TORBIANELLI, Piano Rosenberger 1820
Wietse BEELS, violon
Fernando CAIDA GRECO, violoncelle

Dmitry ABLOGIN, Piano Rosenberger 1820

Ensemble Lelio : Benjamin D'ANFRAY, Piano Rosenberger 1820, Jeanne MENDOCHE, soprano, Roberta CRISTINI, clarinette romantique, Lucie ARNAL, violoncelle

Les artistes de cette Schubertiade s’attachent à donner un nouveau souffle - sur un piano d’époque Rosenberger 1820 - à la vitalité et la liberté expressive des thèmes populaires viennois que Franz Schubert a magnifiquement développé dans les chefs-d’oeuvres que sont le trio op. 99 ou Le Pâtre sur le Rocher…ou les impromptus

« Le trio op. 99 invoque la musique populaire bohémienne dans le mouvement lent où l'épisode central hautement déclamé s'oppose avec une douleur mélancolique à la douce berceuse, tandis que le finale rappelle des trémolos du "zither" (cithare) et le rythme de danse en 3/2.

 

Dans le Lied concertant Der Hirten auf den Felsen (Le Pâtre sur le Rocher), c’est la référence au Yodel alpin qui sert de leitmotif dans lequel une connexion symbolique profonde relie les chemins harmoniques et mélodiques, aux concepts antagonistes que représentent l’isolement solitaire des sommets opposé  aux liens sociaux et humains (et amoureux) de la vallée habitée.

 

La recherche de l'équilibre idéal entre le caractère spontané des motifs folkloriques et la construction narrative et architecturale, d’un très haut niveau de raffinement et d’inspiration, représente un défi fascinant pour la réinterprétation de ces chefs-d’œuvres. »

Edoardo Torbianelli

Vendredi 20 décembre 20h - Salle Cortot - Programme
 

Franz Schubert :  Impromptu si bémol majeur op. 142 No. 3

Impromptus op. 90 en Mi bémol majeur No. 2 et en sol bémol majeur No. 3

Dmitry Ablogin, piano Lauréat des Concours Chopin Varsovie 2018 sur pianos d’époque et Concours de Musique ancienne de Bruges 2019 - 2ème Prix et Prix du Public

 

Franz Schubert :Romance d’Hélène « Ich schleiche bang »,

tiré de Die Verschworenen D 787 (arrgt. B. d’Anfray)

Franz Paul Lachner : Waldvöglein, op. 28 ; Ihr Traum, op. 27

arrgt pour violoncelle et piano

Franz Schubert / Leopold Jansa : Die Taubenpost D 957 (arrangé violoncelle piano)

Franz Schubert: Der Hirt auf dem Felsen (Le Pâtre sur le Rocher) D 965

Carl Maria von Weber: Ariette d’Ännchen « Kommt ein schlanker Bursch gegangen » tiré de Der Freischütz op. 77 (arrgt. B. d'Anfray)

Ensemble Lelio : Benjamin d’Anfray piano, Jeanne Mendoche soprano, Roberta Cristi clarinette, Lucie Arnal violoncelle
 

Franz Schubert : Trio op 99 en sib bémol majeur

  1. Allegro moderato, II. Andante un poco mosso, III. Scherzo Allegro, IV. Rondo Allegro vivace

Edoardo Torbianelli, piano Wietse Beels, violon Fernando Caida-Greco, violoncelle